LA FOI EN DIEU ... AVOIR LA FOI EN JESUS CHRIST



Profession de foi en Jésus-Christ


« Etant donc justifiés par la foi, nous avons la paix avec Dieu

par notre Seigneur Jésus-Christ. »

(Romains 5.1)


Depuis la chute, et l'éviction des premiers humains du jardin d'Eden, le pacte de paix entre Dieu et l'humanité était rompu.

Aussitôt, pour couvrir le péché et en atténuer les conséquences, des créatures innocentes et inconscientes allaient mourrir à la place des pécheurs.

« L’Eternel Dieu fit à Adam et à sa femme des habits de peau, et il les en revêtit. » (Genèse 3.21)

Pour couvrir la nudité qui, auparavant ne posait aucun problème, Dieu fut ainsi contraint de sacrifier des animaux.

Avec le péché, la mort était entrée dans le monde, et le sacrifice d'êtres vivants allait devenir une pratique rituelle.

« Caïn fit à l’Eternel une offrande des fruits de la terre ; et Abel, de son côté, en fit une des premiers-nés de son troupeau et de leur graisse. » (Genèse 4.3-4)

Le Premier Testament abonde en descriptions de sacrifices de toutes sortes d'animaux.

De telles pratiques semblent de nos jours inconcevables car les mentalités modernes ont évolué.

Mais n'ont-elles pas évolué parce qu'un jour un homme, Fils de Dieu, se sacrifia en se laissant crucifier ?

Ce faisant, non seulement Il mettait un terme aux pratiques ancestrales, mais Il mourrait à notre place en rétablissant le pacte de paix selon la volonté de Dieu.

« Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. » (Jean 3.16)

Quiconque fait profession de foi en Lui, Jésus-Christ, est ainsi justifié par la foi « sachant que notre vieil homme a été crucifié avec lui, afin que le corps du péché fût détruit, pour que nous ne soyons plus esclaves du péché. » (Romains 6.6)

Quiconque confesse Son Nom, et se libère ainsi de l'esclavage du péché, entre dans le Royaume de Dieu, dans la paix de Dieu.

« Et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos coeurs et vos pensées en Jésus-Christ. » (Philippiens 4.7)

Page précédente ...