AVOIR LA FOI EN DIEU ... LA FOI EN JESUS CHRIST


Judas Iscariot ...

Evangile selon Matthieu (26.14-15 ~ Traduit du grec) :

« Alors l’un des douze, nommé Judas Iscariot,

se rendit auprès des grands-prêtres. Il dit :

Que voulez-vous me donner, et je vous le livrerai ?

Ceux-ci lui comptèrent trente pièces d’argent. »

Le Saint-Esprit descendit comme une colombe ...

Ce n'est pas Judas Iscariot qui a fixé le prix de la trahison ... trente pièces d'argent ... mais les chefs religieux.

Un prix dérisoire : la vie de Jésus n'avait-elle à leurs yeux pas plus de valeur que celle d'un esclave malmené par un bœuf ?

En effet, parmi les prescriptions de la Torah, on trouve celle-ci :

« ... si le bœuf frappe un esclave, homme ou femme, on donnera trente sicles d’argent au maître de l’esclave, et le bœuf sera lapidé. » (Exode 21.32)

Pour Judas, peu importait la somme, sa décision était prise. Pourquoi ?

L'apôtre Jean écrit ... « il faut que l'Écriture s'accomplisse :

Celui qui mange avec moi le pain a levé son talon contre moi. » (Jean 13.18)

Jésus avait annoncé : « je connais ceux que j'ai choisis. » (Jean 13.18)

Jean nous dit aussi de Judas : « qu'il était voleur, et que, tenant la bourse, il prenait ce qu'on y mettait. » (Jean 12.6)

Judas Iscariot faisait partie des douze premiers disciples appelés par Jésus.

« Voici les noms des douze apôtres (...) et Judas l'Iscariot, celui qui livra Jésus. » (Matthieu 10.2 & 4)

Lorsque Jésus "appelle", il sait que certains répondront à l'appel ... mais en vain.

La parabole du semeur nous le rappelle :

« Celui qui a reçu la semence parmi les épines, c'est celui qui entend la parole, mais en qui les soucis du siècle et la séduction des richesses étouffent cette parole, et la rendent infructueuse. » (Matthieu 13.22)

Il nous a aussi prévenus : « il y a beaucoup d'appelés, mais peu d'élus. » (Matthieu 22.14)

Pourtant, sur douze qui furent appelés, il y eut onze élus ... car ils vécurent avec le Seigneur une relation directe et personnelle.

Appelés ... voulons-nous être élus ?

Qu'en est-il de notre relation avec le Seigneur ?

Développer cette relation personnelle et s'en enrichir doit être notre souci constant ... pour ne pas être étouffés par les épines de ce monde où, en croyant s'enrichir, on finit par tout perdre.

Page précédente ...


Judas décide de trahir Jésus

Evangile selon Matthieu

Traduit du grec : versets 26.1 à 26.16

1. Quand Jésus eut fini de parler, Il s'adressa à Ses disciples.

2. Vous savez que la Pâque aura lieu dans deux jours, et le Fils de l'homme sera livré pour être crucifié.

3. Alors les grands-prêtres et les anciens du peuple s'assemblèrent dans le palais du grand-prêtre nommé Caïphe.

4. Ils s'entendirent pour se saisir de Jésus par ruse, pour Le tuer.

5. Ils décidèrent : Pas pendant la fête, afin de ne pas susciter des troubles parmi le peuple.

6. Jésus était allé à Béthanie, dans la maison de Simon le lépreux.

7. Une femme s’approcha de Lui, tenant un vase d’albâtre contenant un parfum de grand prix. Elle Lui versa sur la tête pendant qu'Il était attablé.

8. Voyant cela, les disciples s’indignèrent en disant : A quoi bon cette perte ?

9. Ceci aurait pu être vendu très cher, afin de le donner aux pauvres.

10. Jésus sachant cela, leur dit : Pourquoi faites-vous de la peine à cette femme ? Car elle a accompli une belle action envers moi.

11. En effet, des pauvres, vous en avez toujours avec vous, mais moi vous ne m’avez pas pour toujours.

12. Car elle a répandu ce parfum sur mon corps pour préparer ma mise au tombeau.

13. A vrai dire, là où cette bonne nouvelle sera proclamée, dans le monde entier, on évoquera aussi le souvenir de ce que fit cette femme.

14. Alors l’un des douze, nommé Judas Iscariot, se rendit auprès des grands-prêtres.

15. Il dit : Que voulez-vous me donner, et je vous le livrerai ? Ceux-ci lui comptèrent trente pièces d’argent.

16. Dès lors, il chercha le moment favorable pour Le livrer.

Matthieu 26.17 à 26.35 >>>